Entretien à la préfecture pour naturalisation après licenciement

Bonjour,

Je viens vous demander de l’aide car je suis vraiment perdue, voici ma situation:

Je suis venue en France depuis l’age de 16ans, et j’y ai effectué toutes mes études. J’ai fait une grande école d’ingénieur et un Mastère spécialisé, j’étais en CDI depuis 2ans sauf que je viens de me faire licenciée et donc je suis au chômage depuis 2mois.

dans une semaine j’aurais mon entretien à la préfecture de Paris et je me demandais si le fait d’être en chômage jouera en ma défaveur.

Merci à tous pour votre aide.

Bonjour,

Je te conseille de trouver une excuse pour reporter la date de l’entretien car si tu y vas en étant au chômage, c’est un ajournement qui t’attend à 100%, tu pourras pendant ce temps là chercher un autre travail.

Si toutefois tu ne peux pas reporter ton entretien à la préfecture pour un autre jour ou que tu décides de le passer, et que 1mois après tu reçois un ajournement, sache que tu peux faire un recours hiérarchique dès que tu trouves un travail, et ce dans un délai de deux mois après l’ajournement.

Bon courage

1 « J'aime »

Bonjour ,
je me permets de solliciter votre aide à propos de mes démarches de naturalisation. Je suis en France depuis l’âge de 14ans (cela fait 12ans à présent) j’ai effectué mes études d’ingénieur en France et actuellement je suis en CDI. J’ai appris que je me faisais licencier il y a deux jours. J’ai pris un rendez-vous à la préfecture pour déposer mon dossier de naturalisation le 04/08/2016. Ma date de départ de l’entreprise est prévue pour le 12/08/2016.
Je possède tous les documents dont l’attestation employeur datant de moins de 3 mois ne mentionnant pas mon licenciement . la question est: est ce que je dépose mon dossier quand même ? ou est ce que j’annule mon rendez-vous ? Après dépôt du dossier je serai normalement convoqué pour l’entretien 3 semaines après , donc après ma date de départ de l’entreprise.
Est ce que je serai obligé d’évoquer mon licenciement lors de l’entretien ? sachant que je ne percevrai d’allocations chômage que 8 mois après ma date de départ.